Accompagnement à la naissance

Pour de nombreuses femmes enceintes, prises dans un rythme de vie familial ou professionnel plus ou moins stressant, la question de l’accouchement se pose souvent bien tard.
Or le temps de la grossesse est un temps de préparation dont on ne peut faire l’économie. L’accompagnement ostéopathique offre des outils concrets et efficaces complémentaires à la préparation classique, qui peuvent faire toute la différence dans le vécu de sa grossesse et des appréhensions qui y sont liées.

Dès les premières semaines de grossesse, la respiration de la femme évolue ; le souffle est plus court, plus rapide. C’est d’ailleurs en observant ce changement de respiration que les Inuits découvrent qu’une femme est enceinte.

La respiration est la base de tout (cf lien sur le diaphragme). Ne dit-on pas « rendre son dernier souffle » pour « expirer » ?
La respiration part du périnée et coordonne les différents diaphragmes entre eux, elle fait le lien entre l’avant et l’arrière, entre le haut et le bas, dans une unité fonctionnelle. Elle permet un fonctionnement harmonieux des tissus

Malheureusement, par nos mauvaises postures quotidiennes (avachies sur une chaise, un canapé, ou trop cambrées quand nous sommes debout), les diaphragmes sont bloqués, la vraie respiration physiologique ne peut se faire ; alors on trouve des alternatives et c’est ainsi que nous respirons de manière très superficielle, se servant uniquement du haut du thorax et négligeant le ventre.

Mobiliser les diaphragmes et donc le périnée devrait faire partie de notre dérouillage matinal. La bonne respiration, profonde, permet une meilleure perfusion des tissus et organes, donc une meilleure fonctionnalité, un drainage plus efficient, une circulation plus performante, mais elle joue aussi un rôle dans la concentration, l’attention, par la sécrétion de Noradrénaline (hormone agissant dans la transmission des messages nerveux). Bien respirer préserve des maux de dos et gaine la sangle abdominale. Oui, respirer affine le ventre !

Chez la plupart d’entre nous, la respiration est inversée. Il faut ré-apprendre à respirer.

La femme enceinte a deux grandes missions pendant la grossesse : respirer et faire de la place. Elle doit s’y atteler le plus tôt possible dans la grossesse.
C’est dans cette optique que Mathilde d’Antin Paravey vous propose des ateliers d’accompagnement pendant la grossesse. Ces cessions ont été pensées pour aider la femme à se reconnecter avec son corps, ses sensations, mais aussi pour préparer le corps physiquement pour que ses transformations se fassent au mieux.

Les ateliers se découpent ainsi :

  • 1. Education posturale et respiratoire :
    • Quelles postures adopter pour ne pas se faire mal ? Nous y voyons les principes de base et corrections des mauvaises habitudes tant dans la vie quotidienne que dans le sport (y compris yoga et pilate !). Nous approfondissons le travail (l’apprentissage) de la vraie respiration, initiée par le périnée.
      Exercices pratiques et relaxation.
  • 2. Préparation du corps physiquement pour faire de la place au bébé :
    • Comment et que faire pour préparer son corps aux transformations de la grossesse ? Pour aider le bébé à se sentir dans le ventre de sa mère comme un poisson dans l’eau, il faut lui faire de la place ; détendre les côtes en haut et libérer le bassin en bas, et vous l’avez compris, BIEN RESPIRER !
      Exercices pratiques et relaxation.
  • 3. Gestion de la douleur :
    • Cet atelier est plus axé sur l’accouchement. Comment accompagner les contractions ? Comment gérer la douleur ? Avec quels outils ? L’accouchement dit physiologique est très à la mode en ce moment. Beaucoup de femmes recherchent des alternatives plus naturelles à l’accouchement très médicalisé. Oui, il existe de nombreuses solutions que nous abordons dans cet atelier et que nous adaptons à chaque personne.
      Exercices pratiques et relaxation
  • 4. Les suites de couche :
    • Une femme qui vient d’accoucher, en post-partum dit-on, néglige bien souvent son corps et n’est pas toujours aidée. Elle a beaucoup à faire avec son tout petit et ne s’écoute généralement pas, ou pas suffisamment. Le corps a mis 9 mois à s’adapter aux transformations physiques, dont le paroxysme a lieu au moment de l’accouchement. Le bassin s’est distendu, le sacrum et le coccyx (os des fesses) ont basculé et parfois, sont restés bloqués dans une mauvaise position.
      Quelques heures après la naissance, la jeune maman peut se lever, porter son bébé, puis peu de temps après monter les escaliers, porter les courses etc., tout cela avec un bassin mal positionné et un périnée qui fait de son mieux pour soutenir le bas ventre et les viscères qui ont bien souffert.
      Dans cet atelier, nous vous expliquons que faire pour soulager le dos, quelle respiration avoir pour relancer le drainage du corps, comment protéger le périnée en attendant la rééducation périnéale 6 semaines après, et enfin quelle alimentation adopter.
  • 5. Retrouver la forme et son corps après bébé :
    • Quels exercices peut-on faire pour gainer la sangle abdominale ? Comment faire des abdominaux sans se faire mal ? (surtout pas de crunchs !). Cela peut aussi être l’occasion de poser toutes vos questions, telles que : mon bébé tète mal, mon bébé pleure tout le temps, il a des coliques, des reflux…

De la même manière qu’un coureur ne se présente pas à un marathon en ayant couru seulement 10 minutes la veille, une femme doit se préparer pour vivre au mieux son accouchement, et ce, le plus tôt possible dans la grossesse. Cependant, si votre grossesse est déjà bien avancée, il n’est pas trop tard, rejoignez-nous !

Questions pratiques :
Les ateliers sont « à la carte » en fonction de l’avancée de la grossesse, de votre projet de naissance, s’il s’agit d’une première fois ou pas… Vous pouvez choisir l’atelier qui vous convient le mieux, bien que je ne saurai trop vous recommander de les suivre tous !

Chaque cession dure 1 heure et peut avoir lieu à tout moment de la grossesse. Elle ne remplace pas par ailleurs une préparation classique à la naissance, animée par une sage-femme (cf Gersende d’Antin) où d’autres thèmes médicaux sont abordés, comme les motifs d’urgence, l’allaitement…

NB : il s’agit d’ateliers animés, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de manipulation ostéopathique. En complément, pour libérer le bassin, le préparer physiquement à l’accouchement, nous vous recommandons une consultation en ostéopathie.

Nous contacter !