L'ostéopathie et l'asthme

Qu'est ce l'asthme?

L'asthme est une inflammation chronique des voies respiratoires associée à une hyper-activité des bronches. Les crises sont récurrentes et se manifestent par des difficultés respiratoires et une respiration sifflante, appelée wheezing

Qu'est ce qu'une crise d'asthme ?

Lors de la crise, le diamètre des bronches est diminué, ce qui gêne le passage de l'air et provoque bien souvent cette respiration sifflante caractéristique. Attention toutefois, une grande majorité d'asthmatiques ne présente pas de sifflement lors de la crise. D'autres signes asthmatiformes peuvent se manifester comme les toux sèches évoluant sur plusieurs mois, années ou l'essoufflement. Les bronchites à répétition peuvent aussi être le signe d'asthme.

Qu'est ce que peut faire l'ostéopathe ?

L'ostéopathe peut agir sur différents aspects de cette pathologie :

  • Action sur les muqueuses : les techniques spécifiques ostéopathiques, crâniennes ou intra-buccales, peuvent interagir avec les muqueuses des voies respiratoires en stimulant le ganglion sphéno-palatin. Celui-ci à pour rôle de contrôler le système neuro-végétatif des muqueuses des parois des cavités nasale, buccale et des sinus. Les muqueuses sont constituées de petits cils qui ont pour physiologie de produire du mucus. Cette organisation mucocilaire a un rôle primordial autonettoyant pour assurer la défense de notre organisme contre les agents pathogènes venant de l'air inspiré. Le contrôle de la qualité et le conditionnement de l'air inspiré par le réchauffement et l'humidification de l'oxygène permet de purifier l'air et d'assurer notre système immunitaire.
  • Action sur les bronches : d'autres techniques spécifiques ont pour objectif d'interagir avec les bronches ; D'une part par l'approche du système nerveux. L'ostéopathe va chercher la palpation du nerf pneumogastrique (nerf vague) en regard de son orifice de sortie à la base du crâne (le foramen jugulaire) et le long de son trajet par l'approche viscérale de la gaine viscérale du cou. Tous les chocs crâniens, notamment postérieurs ou de la base du crâne (effet du coup du lapin ou d'entorse cervicale) peuvent gêner le passage du nerf.
  • Action sur le système lymphatique : le canal thoracique passe sous les premières côtes. L'ostéopathe peut libérer les tensions structurelles en relation avec l'orifice supérieur du thorax compris entre les premières côtes, les clavicules, les cervicales, et les scapulas (omoplates).