Le rôle de l'ostéopathie chez le sportif

L’Ostéopathie chez le sportif

Aujourd’hui, nous souhaitons aborder la question de l’intérêt ostéopathique chez le sportif. Cela s’adresse à tous les sportifs, peu importe le sport et le niveau (autant aux joggers qu'à ceux qui pratiquent les sports de salle en individuel ou collectifs).

Qui n’a jamais eu la douloureuse expérience de se faire une entorse de cheville un dimanche matin, de ressentir des brûlures aux genoux, un torticolis après un entraînement ou encore des douleurs comme des contractures voire des déchirures musculaires ?

Ces petits malheurs sont tellement courants, mais faute de quoi ? ; Est-ce vraiment la performance en soit ? ; Est-ce vraiment la faute de la petite marche à laquelle nous n’avons pas prêté attention ?

Bien entendu les conditions du terrain sur lequel nous courons, les différences de températures, sont autant de facteurs limitants, mais c’eut été un autre jour, avec d’autres dispositions, êtes-vous sûr que votre douleur serait apparue ?

Le corps est soutenu par une véritable charpente douée d’un mécanisme inégalé, qui détient en lui une physiologie complexe pour nous permettre à la fois de supporter, et de s’adapter aux contraintes.

Vous êtes-vous demandé, si le problème venait non pas de la nature du sol sur lequel vous courrez, mais plutôt à partir de quand votre corps s’épuisait pour continuer à s’adapter à vos contraintes ?

A moins d’un traumatisme direct, une chute par exemple, la plupart du temps les douleurs, crampes, tendinites, surviennent lorsque le corps est déjà dans un état de fragilité et qu’il n’a pas réussi à s’adapter à une contrainte supplémentaire.

Pourquoi le corps n’est pas parvenu à s’adapter ?

Le corps humain, cette formidable machine s’adapte aux situations traumatisantes que nous lui imposons. Lorsque nous tombons, ratons une marche, certains muscles vont se contracter brutalement mais de manière transitoire. Si le choc est minime (émotionnellement ou physiquement) ou si par ailleurs nous avons une bonne hygiène de vie, ou si nous nous accordons un temps de récupération suffisant (par le sommeil notamment) cette contraction va s’estomper dans le temps. Le corps saura se rééquilibrer de lui-même. C’est qu’il s’est bien adapté.

En revanche si le corps est déjà fragilisé, surmené, il aura du mal à retrouver son équilibre.. Les contractions musculaires perdureront dans le temps et les douleurs apparaitront.

Qu’est ce qui fragilise le corps ?

Origine posturale :

Un déséquilibre postural se répercutera à distance sur l’ensemble des chaînes musculaires. Prenons un exemple concret : si le quadriceps (muscle extenseur du genou) droit est contracté, son muscle antagoniste (c’est-à-dire son opposé, ici les ischios-jambiers qui sont fléchisseurs du genou), sera étiré. Cette différence de tension musculaire se répercutera également sur l’autre jambe (le corps compense pour garder l’équilibre !) : le quadriceps gauche présentera ainsi une tension musculaire plus importante que son antagoniste, les ischios-jambiers gauches.

Ce déséquilibre postural peut provenir d’une dysfonction montante (entorse mal soignée, semelles non adaptées, déséquilibre du bassin etc) mais aussi d’une dysfonction descendante (problème de vue, déséquilibre de la mâchoire etc).

Encore une fois, ce déséquilibre postural peut rester à bas bruit tant que le corps a toute sa capacité d’auto-guérison optimale, mais il est souvent nécessaire d’intervenir en ostéopathie afin de rééquilibrer les différentes tensions musculaires et articulaires.

Origine viscérale :

Les muscles et organes doivent être bien nourris mais également bien drainés pour fonctionner de manière optimale. Le rôle des émonctoires est primordial ! les émonctoires sont les organes qui éliminent les toxines. Il s’agit de la peau (par la sueur), des poumons (par les échanges gazeux), des reins (par l’urine), du foie (par son rôle de détoxification).

Lorsque cette fonction est altérée (par le stress, l’alimentation, l’hygiène de vie) les muscles s’en trouvent moins bien approvisionnés et leur qualité de contractibilité en pâtira. D’un point de vue ostéopathique, l’investigation viscérale permet de stimuler ces émonctoires.

Le rôle de l’ostéopathie ?

L’ostéopathe va analyser les déséquilibre posturaux, afin des les rétablir, appréhender la qualité tissulaire des viscères et leur redonner une harmonie.

Quelques conseils d’hygiène de vie !

  • Boire suffisamment d'eau pour aider le rein dans son rôle de drainage.
  • S’étirer correctement, toujours en respirant profondément. Ne pas forcer en tirant sur les muscles.
  • Respecter les temps respiratoires au cours de l’exercice physique.
  • Effectuer des séries dans vos entrainements pour que l’effort ne soit pas linéaire.
  • Reprendre le sport progressivement.

Nous contacter !