5 choses à savoir pour bien tenir son bébé

Comment porter son bébé, le changer, l'habiller sans risquer de le malmener ?

Nous nous sentons souvent maladroits devant ce petit être si fragile. La peur de lui faire mal nous rend malaisés, gauches et nous préférons parfois limiter au maximum les manoeuvres délicates.

Pourtant, pendant neuf mois le foetus a évolué dans un milieu confiné, enveloppant et recherche à la naissance cette même sensation.

Nous observons fréquemment des nouveaux-nés en pleurs se calmer lorsque nous les tenons serrés contre nous. Ils ont besoin de ce lien, d'être touchés, câlinés. Plus qu'un plaisir c'est une nécessité !
Une étude menée dans un orphelinat a mis en évidence la corrélation entre le manque de contact tactile chez les nourrissons et l'apparition de troubles psychiatriques par la suite. En effet dans certains orphelinats les nouveaux-nés sont nourris par un biberon soutenu par des sangles et sont privés de ce précieux moment d'échange avec la personne référente qui en plus de le nourrir, le cajole, lui parle.

Alors ne nous en privons pas et profitons de ces moments de complicité avec notre bébé !

Il est cependant nécessaire de savoir ces 5 conseils pour éviter de mauvaises manipulations :

  • Quand vous changez votre bébé : attention de ne pas comprimer les chevilles du bébé lorsque vous lui levez les jambes, ni de tirer les jambes. Le mieux est de relever les jambes de votre bébé avec votre avant-bras. Cela évitera une compression des chevilles et la décoaptation des chevilles, genoux, et des hanches de votre bébé.
  • Quand bébé est allongé sur le dos et que vous cherchez à le redresser : Attention de ne pas tirer votre bébé par les bras! Prenez garde de l'accompagner en soulevant la tête. Cela évitera d'étirer les éléments musculo-squelettiques des poignets, coudes, épaules de votre bébé.
    remarque : le bébé en grandissant va chercher à se redresser lui-même en s'aidant en attrapant vos mains. Dans ce cas, il se redresse par la force de ses muscles abdominaux. C'est tout-à-fait différent s'il est complètement passif et que c'est l'adulte qui le tracte pour le relever. Dans le 2ème cas on risque d'étirer les ligaments et muscles des membres supérieurs.
  • Lorsque vous soulevez bébé sous les bras :Prenez soin de moduler votre pression afin de ne pas comprimer le thorax. Ajustez votre prise au niveau du ventre plutôt que juste sous les aisselles
  • Lorsque vous portez votre bébé sur la hanche : Dans les premiers mois le nouveau-né n'a pas suffisamment d'ouverture de hanche (abduction) pour être posé sur votre hanche, les deux jambes écartées. Un étirement prolongé en abduction risque de provoquer des tensions sur les articulations coxo-fémorales du bébé. Dans les premiers mois il vaut donc mieux éviter cette position. Vous pouvez porter voter bébé sur votre hanche, façon amazone mais les jambes resserrées.
  • D'une manière générale :
    • Evitez de tracter les membres de bébé
    • Ne serrez pas trop fort vos prises
    • Maintenez la tête lorsque vous bougez bébé
    • Lorsque vous vous adressez à un jeune enfant, parlez lui à sa hauteur et non en le regardant du haut de votre taille d'adulte, la relation n'en sera que facilitée
    • En porte-bébé : Le commerce propose une multitude de choix de porte-bébés mais ils ne sont pas toujours adaptés à la physiologie d'un nourrisson.

Enfin, voici quelques critères à prendre en compte lors de l'achat d'un port-bébé :

  • Bébé ne doit pas être en abduction totale (les jambes écartées) lorsqu'il est face à vous. Les hanches doivent être à 90° devant lui et non ouvertes sur les côtés, pour éviter toute tension sur les coxo-fémorales ainsi que sur le sacrum.
  • Bébé doit être assis bien au fond du port-bébé.
  • La tête ne doit pas balloter, elle doit être bien maintenue pour ne pas mettre en tension la région cervicale.
  • Il est préférable que les pieds prennent appui sur quelque chose et ne pendent pas dans le vide. Ce n'est pas toujours possible alors si vous le pouvez, offrez-lui cet appui en soutenant vous-même ses pieds. Cela permet de répartir le poids afin que le bébé ne soit pas suspendu dans le vide par le sacrum.
  • Veillez à ce que bébé ne soit pas serré, comprimé par des sangles.
  • En écharpe de portage : Attention à ce que la tête de bébé ne soit pas bloquée en rotation, il lui faut un peu d'aisance tout en étant maintenue. Vérifiez qu'il n'y ait aucune tension exercée sur lui.

Nous contacter !